Archives de Catégorie: Consulting…

Longtemps, je me suis demandé si le conseil était un métier. Les copains de promo devenaient contrôleur de gestion, apprenaient la finance de marchés, faisaient des études de marché, ou étaient informaticiens et développaient des applications… moi j’étais consultant… Longtemps, je me suis posé des tas de questions. Puis la route s’est éclairée… Petite rubrique pour ceux qui se posent encore des questions sur le consulting !

L’agilité et SCRUM pour les n… éophytes

Par défaut

Dans le cadre de mon rôle d’évangélisateur de l’agilité dans mon cadre professionnel, j’ai monté un ensemble de rendez-vous d’échanges intitulé « Parlons agilité », à la manière des « Rencontres autour de l’agilité » organisées par le Club Agile Rhône-Alpes.

Ces rencontres sont ouvertes à tous mais on y discute notamment entre praticiens agiles ce qui induit une difficulté pour les non praticiens totalement néophytes pour comprendre le sens de nos débats sans connaitre la base de la base :

  • qu’est-ce que l’agilité,
  • qu’est-ce que SCRUM ?

J’ai donc cherché à leur transmettre les bases en un minimum de temps. Nos rencontres « Parlons agilité » étant timeboxées sur 1h15, il m’a semblé préférable de fournir un peu de lecture en amont afin que chacun profite pleinement des temps de rencontre ou de jeux agiles pour vivre ou affiner la compréhension de l’agilité et éviter de passer du temps à discourir de choses que beaucoup connaissent et maîtrisent déjà.

Voici donc deux béabas :

Évidemment, c’est une porte d’entrée sur un univers en rupture, et évidemment, c’est une vision parmi d’autres, la mienne. Je ne prétends pas avoir fait un post PARFAIT, certains y trouveront peut-être des lacunes ou des imperfections.  Je suis ouvert. J’ai trouvé des choses très partielles sur le net, même sur wikipédia.

Ces deux articles ont au moins le mérite d’être des synthèses assez brèves pour comprendre quelque chose dans la suite de vos recherches et découvertes passionnantes sur cette nouvelle organisation du travail.

Bonne lecture

Jean

Mon premier Randori en java

Par défaut

Non, je n’ai pas mangé un bol de riz en Indonésie, j’ai participé à un Dojo à Montbonnot  pour développer un jeu de morpion en TDD avec des développeurs Java. Ce Dojo était mené sous forme de Randori c’est à dire dans un Dojo d’informaticiens une séance de pratique de dev et tests par pair-programming ou chacun à son tour passe en co-pilote puis en pilote face au clavier.

J’ai donc participé hier à mon premier Dojo Java… je vais pouvoir mettre sur mon CV Eclipse, Java, Junit… 6 minutes aux commandes et 6 minutes en co-pilote 😉 To be continued… Et puis va falloir que je lise java pour les nuls 😉

En tant que Directeur de projets, voici les enseignements que j’en ai tiré :

  • en 1h, j’ai vu le caractère de chacun face à la fabrication d’une application dans une approche TDD
  • le réflexe TDD n’est pas acquis, il faut donc s’entrainer, les Dojo sont là pour ça
  • l’un est calme, et bien que ne disposant que de 6 minutes, fait un apport (test et programme) posé et maîtrisé
  • un autre fait très vite le code, lance les tests, ça plante, il remodifie très vite le code, ça replante, réitère ainsi de suite jusqu’à la fin des 6 minutes avec au final des TU en échec. Sa méthode ? Il donne l’impression de faire des modifs au petit bonheur la chance et de tester son test par le code… le monde à l’envers…
  • un autre réfléchit, écrit son test puis le code… lance les tests, erreur, puis réfléchit… jusqu’à ce qu’on lui dise de sauver son code et de relancer les tests… Et là, c’est OK. Il aurait pu passer 30 minutes à relire encore et encore son cas et son code … à ne pas comprendre ce qui ne marche pas… à réécrire son cas de test

C’est amusant mais le caractère des gens ressort très vite qd on est en temps compté dans un exercice de Randori…

Dans mon équipe Scrum, à part en cas de pépin où un équipier demande de l’aide et travaille temporairement en pair, le mode normal est chacun en solo face à son ordi.

Cela ne permet pas de débloquer l’autre, ni de voir ses forces (sur lesquelles je pourrai le solliciter si je bute sur un problème de tel type) ni ses faiblesse (afin de l’aider pro-activement à gagner sur ce volet).

D’où l’idée suivante que je propose de tester :

–          pour le prochain recrutement d’équipier sur un de mes projets, dès son arrivée, organiser un randori afin qu’il rencontre par pair chaque membre de l’équipe et que chacun le voit aussi à l’ouvrage. L’équipe étant collectivement engagée sur le sprint, chacun doit être conscient des possibilités des autres et notamment du nouvel arrivant pour l’aider à donner le plus vite possible le meilleur

–          pour le prochain projet que je démarre, organiser un randori au démarrage avec l’équipe pour les mêmes raisons qu’évoquées ci-dessus.

Pratiquez-vous cela chez vous ?

A+

Jean

Par défaut

Exercice de feedback intéressant – Posture de coach agile

Playground Change

La scène se passe dans le métro parisien.

– Tu prends la ligne 9 toi aussi ? Alors comment ça se passe sur ton projet en ce moment ?

– Ca avance … Tiens, faut que je te raconte, nous avons commencé de travailler avec des méthodes agiles !

– J’ai fait la même chose il y a un an et demi … Vous devez être en plein changement alors ! Où en êtes vous, toi et ton équipe, dans ces changements ?

– Nous sommes accompagnés par un consultant, il a commencé à nous parler de feedback, je n’ai pas bien compris où il voulait en venir …

– Que sais-tu du feedback ?

– Je me souviens des définitions qui m’ont été présentées il y a quelques années en formation. On y parlait de cybernétique et d’approche systémique.

– C’est un bon point de départ. Souhaites-tu que je te rappelle comment est présenté…

View original post 667 mots de plus